algeria here

This free script provided by
siradj.page.tl

تحيا الجزائر حرة مستقلة

 

ALGERIA
 
Introduction
Algeria, a gateway between Africa and Europe, became independent after more than 1.5 million Algerians were killed in a –seven- year fight for independence from France in a struggle that is considered as one of the greatest revolutions against colonialism during the 20th century. As a developing country, Algeria has played a great role in the achievement of the independence of many other African and Third World countries. Algeria also played a vital role within the Third World fora such as the Non-Aligned Movement (NAM), the Organisation of Islamic Conference (OIC), the G77, the G15 and the African Union.
Geography
The second largest country in Africa, Algeria is bordered in the north by the Mediterranean sea, in the east by Tunisia and Libya, in the south by Niger and Mali, in the south-west by Mauritania and the Western Sahara and, in the west by Morocco. Algeria is composed of four principal sets of relief. To the north, along the Mediterranean coast, the narrow plain extends from Algerian Tell. This discontinuous plain and of variable width (80 km to 190 km) as well as the contiguous valleys, shelter the large majority of the arable lands of the country.
-Limiting the coastal plain to the south, a vast whole of higher relief is observed:
two significant East-West directed assembly lines (the Tellian Atlas in north, the Saharian Atlas and the Aurès in the south) frame an area of the desert high lands. To the south of the Saharian Atlas the immense desert extends from the Sahara which accounts for 80% of the surface of Algeria. The Sahara is composed of a great part of rock lands and stony plains. Two vast sand areas (Large Western Erg and Large Eastern Erg) constitute the principal sets of Saharan desert.
-Lastly, to the south of the Sahara the solid mass extends from Hoggar:
it is a succession of the desert high lands which rise in steps, dominated in its central part by imposing reliefs with the notched profile, which culminate to 2 908 m in the north of Tamanrasset (the point highest: Tahat 3 003m).

Climate:
The area of Tell, in the north, is characterized by a Mediterranean climate, with hot and dry summers and soft and rainy winters. The average temperatures in summer and winter are respectively of 25 °C and 11 °C. The more one goes down towards the south, the more the climate becomes dry: annual precipitations in the high lands and the Saharian Atlas do not exceed 200 to 400 mm. The Sahara is a windy and very arid area, where the thermal amplitudes are often considerable: these variations in temperatures, extremely high the day and very low the night, are explained by the total absence of a moisture able to attenuate contrasts of them. The height of the annual rains is lower than 130 mm in the whole of the Algerian desert.

Economy

The hydrocarbons sector is the backbone of the economy, accounting for roughly 60% of budget revenues, 30% of GDP, and over 95% of export earnings. Algeria has the seventh-largest reserves of natural gas in the world and is the second-largest gas exporter, it ranks 14th in oil reserves. Sustained high oil prices in recent years, along with macroeconomic policy reforms have helped improve Algeria's financial and macroeconomic indicators. Algeria is running substantial trade surpluses and building up record foreign exchange reserves. Real GDP has risen due to higher oil output and increased government spending.
The government's continued efforts to diversify the economy by attracting foreign and domestic investment outside the energy sector. The macroeconomic situation has improved and the last figures published related to 2005 give:

-Growth rate : 5.1% ,
-GDP : 101 billion USD,
-GDP per capita : 3100 USD
-Inflation rate : 1.6%
-International reserves : 62 billion USD
-External debt : 13.9 billion USD

A huge program of support to the economic re launch has been launched for an amount of 80 billions USD over five years (2005-2009) including many huge infrastructural, housing and water projects, education…while many reforms are conducted in the financial and banking system to improve its capacities. These reforms include privatizations and partnership operations which involved till 2005, 238 public companies sold to private sector including 31 companies sold to foreign private sector in agro based industry, chemicals, electronics, mining, and building materials.

The global amount of the investment during the year 2005 was 16 billion USD:

-9.7 Billion USD as State investment (more than 60%)
-3.5 Billion USD by the National privet sector
-more than 2.8 Billion USD by Foreign investors

History
Histoire de la guerre en Algérie
 
14 juin 1830
² Les Français débarquent en Algérie
Les troupes françaises débarquent sur la plage de Sidi Ferruch, à 25 kilomètres d'Alger. L'Algérie est alors sous la suzeraineté du sultan d'Istanbul, mais dans les faits l'intérieur du pays est laissé à l'abandon. La conquête française de l'Algérie a été déclenchée fortuitement : en 1827, le dey d'Alger donne un coup d'éventail au consul de France qui refuse de s'engager sur le remboursement d'un prêt, et en 1830, Charles X décide d'envoyer une expédition punitive à Alger. Trois semaines après ce débarquement, le dey d'Alger donnera sa capitulation.
5 juillet 1830
² Prise d'Alger
Trois semaines après l'invasion française en Algérie, Alger capitule. Le Dey Hussein abdique avec la garantie de conserver sa liberté et ses richesses personnelles. Sous le commandement du général Bourmont, 37 000 soldats français entrent dans la capitale et la saccagent. La conquête de l'Algérie avait commencé le 14 juin après que le Dey d'Alger ait frappé le consul de France d'un coup d'éventail. Sous couvert d'une expédition punitive, l'opération se transforme en guerre de colonisation.
9 novembre 1836
² Echec de l'expédition sur Constantine
Les troupes françaises emmenées par la maréchal Clauzel doivent battrent en retraite face au bey de Constantine Ahmd. Les français mal équipés pour le froid sont surpris par la neige et se retirent sans livrer bataille. La conquête de l'Algérie est compromise, Clauzel est immédiatement remplacé par le général Damrémont à la tête de l'Armée d'Afrique.
16 mai 1843
² Prise de la smala d'Abd el-Kader
Durant la conquête d'Algérie, un escadron de 500 hommes commandé par le duc d'Aumale s'empare de la smala de l'émir Abd el-Kader. Il s'agit d'une véritable ville itinérante de 30 000 personnes, essentiellement composée de femmes, d'enfants et de serviteurs. Abd el-Kader passera au Maroc pour continuer la "guerre sainte" contre les Français. Il se résignera à la reddition en 1847. La guerre durera encore 10 ans, avant que l'Algérie ne soit occupée dans sa totalité par l'armée française.
23 décembre 1847
² Reddition d'Abd-El-Kader

Abd-el-Kader, l'émir de Mascara se rend aux Français. Depuis le début de l'invasion française en Algérie (1830), le souverain s'oppose violemment aux colons en menant une guerre sainte appelée le Jihâd. Chassé du Maroc, où il s'était réfugié, il est contraint de se rendre au général Lamoricière. L'Emir sera emprisonné à Toulon puis libéré en 1852 par Napoléon III. Pour la France , la reddition du plus fervent opposant à la colonisation en Algérie marque le début de l'occupation totale du pays.

3 juillet 1940
² La flotte française détruite à Mers-El-Kebir
L'aviation anglaise ouvre le feu à 18 heures sur les bâtiments français basés à Mers el-Kebir près d'Oran. Le cuirassé "Bretagne" est coulé, les cuirassés "Dunkerque" et "Provence" gravement endommagés. 1380 marins français trouvent la mort. L'attaque britannique survient quelques jours après la signature de la capitulation française face à l'Allemagne. Le gouvernement de Winston Churchill craignant que la flotte française ne passe aux mains du Reich propose aux forces navales françaises d'Algérie de passer sous leur autorité. L'assaut est donné après que le chef de la flotte française, l'amiral Marcel Gensoul, ait rejeté l'ultimatum du vice-amiral britannique Somerville.
24 décembre 1942
² Assassinat de l'Amiral Darlan

Le monarchiste Fernand Bonnier La Chapelle tue le haut-commissaire en Afrique française, l'amiral Darlan, dans sa résidence privée d'Alger. Surnommé Morand, l'assassin avait demandé à être reçu urgemment par l'amiral. Lorsqu'il entre dans la villa Arthur, il porte un parapluie sous son bras cachant un revolver automatique. L'amiral est blessé par plusieurs balles et s'éteint une heure après la fusillade. Il a 61 ans. Le jeune royaliste sera exécuté le 26 au terme d'un procès expéditif.

 3 juin 1943
² De Gaulle et Giraud créent le CFLN
Le Comité français de la libération nationale (CFLN) est créé à Alger. Il s'agit du gouvernement de la France libre, né de la fusion de celui d'Alger et de celui de Londres. Sa présidence est d'abord assurée par le général de Gaulle et le général Giraud. En octobre, De Gaulle parviendra à évincer Giraud qui sera nommé commandant en chef des forces françaises. En juin 1944, le CFLN prendra le nom de Gouvernement provisoire de la République française.
8 mai 1945
² Répression des émeutes algériennes
Une manifestation se produit à Sétif aux cris de "Istiqlal" ("indépendance") et "libérez Messali" (Messali Hadj, leader du Parti Populaire Algérien, vient d'être arrêté et déporté au Gabon). Un scout brandissant le drapeau algérien est abattu par la police française. Les manifestations s'étendent alors à des villes voisines du Constantinois, faisant en quelques jours 103 morts dans la population européenne. La répression menée par l'armée française se soldera par près de 10 000 morts. Les émeutes de Sétif consacrent la rupture entre le peuple algérien et les colons français et annoncent la guerre d'indépendance.
28 novembre 1947
² Mort du général Leclerc dans un accident d'avion  
Le général Leclerc meurt dans un accident d’avion lors d’une inspection en Algérie. Héros de la résistance, il s’était distingué par son action en Tunisie au sein des Forces Françaises Libres, et surtout avait libéré Paris le 25 août 1944. Il sera promu Maréchal de France à titre posthume en 1952.
1 novembre 1954
² Début de l'insurrection en Algérie
Les indépendantistes algériens emmenés par le tout jeune parti indépendantiste le FLN (Front de Libération National), décident d'entamer la lutte armée contre l'occupant français. Une dizaine d'attentats sont perpétrés partout en Algérie. En France l'évènement à peu de retentissement, pourtant c'est le début d'une guerre de décolonisation qui durera sept années.
13 mai 1958
² Alger se soulève pour rester français 
La formation d'un ministère Pflimlin, favorable à l'ouverture de négociations avec le Front de libération nationale (FLN), suscite la colère des partisans de l'"Algérie française". Ceux-ci en appellent au général de Gaulle pour maintenir la souveraineté de la France sur l'Algérie. La crise s'étend à la France métropolitaine. Le président de la République , René Coty, appelle alors le général de Gaulle au gouvernement. L'insurrection aura raison de la IVème République et de Gaulle instaurera rapidement la Ve République.
4 juin 1958
² De Gaulle à Alger : "Je vous ai compris"
De Gaulle, du haut du balcon du gouvernement général d'Alger, les bras en V, lance à la foule qui exulte : "Je vous ai compris". De Gaulle a été rappelé au pouvoir après la révolte des Français d'Algérie le 13 mai. Son cri laisse croire qu'il est résolu à conserver l'Algérie française et créera d'amères désillusions parmi les colons d'Algérie. Les accords d'Evian qui mettront fin à la guerre d'Algérie seront signés le 18 mars 1962.
16 septembre 1959
² Le Général de Gaulle affirme le droit à l'autodétermination de l'Algérie
Lors d'un discours télévisé, le président français s'engage à demander aux Algériens de "déterminer eux-mêmes ce qu'ils entendent être en définitive". Il envisage trois options pour l'Algérie : la sécession totale, la francisation et l'association. Pour les partisans de l'Algérie française, c'est une profonde déception. Une opposition de droite à la politique algérienne va bientôt se faire entendre et Georges Bidault, ancien président du Conseil, fonde le Rassemblement pour l'Algérie Française. L'Algérie accèdera à l'indépendance le 5 juillet 1962 après sept ans et demi de guerre.
13 février 1960
² Première bombe atomique française
Une bombe A, d'une puissance de 70 kilotonnes, a été testée ce matin par l'armée française dans le désert du Tanezrouf en Algérie. "Hourra pour la France ! Depuis ce matin, elle est plus forte et plus fière", s'enthousiasme le général de Gaulle, président de la République. Les états du Maghreb réagissent violemment contre ces tests : deux jours plus tard le Maroc rappellera son ambassadeur à Paris.
8 janvier 1961
² Approbation de l'autodétermination en Algérie
Le référendum proposé par le Général de Gaulle visant à statuer sur l'autodétermination des populations algériennes est organisé simultanément en France et en Algérie. Dans la métropole, 75,26 % des français se déclarent en faveur de la création d'une république algérienne. Dans le département français, 70 % disent "oui" à l'autodétermination.

21 avril 1961

² Putsch en Algérie

4 généraux à la retraite (Challe, Zeller, Jouhaud et Salan) et quelques colonels prennent le pouvoir à Alger afin de s'opposer à l'émancipation de l'Algérie. Mais les putschistes ne parviennent pas à rallier l'armée d'Algérie et le président de Gaulle interdit à tous Français d'exécuter leurs ordres. Les généraux seront arrêtés et les partisans acharnés de l'Algérie française entreront dans l'OAS (Organisation de l'armée secrète) qui cessera d'exister avant l'indépendance algérienne en 1962.

17 octobre 1961
² Manifestation de musulmans à Paris
La branche française du FLN (Front de Libération National) appelle les Algériens de France à manifester contre les mesures instaurées par le préfet de Police de Paris, Maurice Papon. Le 5 octobre il a fait interdire à tous les Algériens de la capitale de circuler la nuit. La manifestation débute à 20h30 sur les Champs-Élysées. Non-violente, elle compte de nombreuses familles, des femmes et des enfants. Elle sera sévèrement réprimée par la police à qui le Général de Gaulle, chef du gouvernement, a donné carte blanche. Les manifestants sont roués de coup dans les commissariats ou jetés dans la Seine. Les estimations font état de plus de 200 disparus. Longtemps nié par les autorités, le massacre du 17 octobre 1961 sera reconnu par le France en 1997.
8 février 1962
² Tragique manifestation Métro Charonne
A l'appel du PSU et du PC, une manifestation pour la paix en Algérie et contre l'OAS est organisée à Paris autour de la place de la Bastille et de la place de la République. Prévue depuis une semaine, le rassemblement est interdit par le préfet de Police, Maurice Papon. La répression policière est violente. Les CRS chargent les manifestants qui s'engouffrent dans une bouche de métro fermée, station Charonne. 8 personnes meurent écrasées contre les grilles. On dénombre une centaine de blessés.
18 mars 1962
² Signature des Accords d'Evian
Les négociations concernant le règlement du conflit franco-algérien aboutissent à la signature des accords d'Evian. Le ministre des Affaires étrangères du gouvernement provisoire de la République algérienne, Krim Belkacem et le ministre français des Affaires algériennes Louis Joxe (assisté de Robert Buron et Jean de Broglie) reconnaissent la souveraineté de l'Etat algérien. Les accords d'Evian mettent fin à huit ans de guerre et à plus d'un siècle de présence française en Algérie. Le cessez-le-feu est programmé pour le lendemain à midi. La France s'engage à évacuer progressivement ses troupes et à maintenir son aide économique pendant trois ans. Elle obtient des assurances sur le pétrole et bénéficie d'un "droit de préférence". Malgré la signature des accords, la guerre va continuer à faire rage jusqu'à la proclamation solennelle de l'indépendance en Algérie le 3 juillet 1962.
26 mars 1962
² Massacre de la rue d'Isly à Alger
8 jours après la signature des accords de paix à Evian, 4 000 Européens d'Algérie se sont réunis à Bab El-Oued pour protester contre le bouclage du quartier par l'armée française. La France soupçonne cette partie de la ville d'abriter un important foyer d'activistes de l'OAS. A 15 heures, alors que la manifestation pacifique atteint la rue d'Isly, les manifestants se heurtent aux artilleurs de l'armée française. Pris de panique devant une telle foule, un des soldats du 4ème RT tire. Le cordon de militaires croient à un signal et donne l'assaut pendant 12 minutes. 46 personnes sont tuées dans la fusillade. On dénombre 200 blessés. La radio présente sur les lieux du carnage enregistrera l'appel vain d'un lieutenant criant "Halte au feu !".
8 avril 1962
² Les Français approuvent les Accords d'Evian
Les accords de cessez-le-feu signés le 18 mars entre la France et le gouvernement provisoire algérien sont ratifiés par le peuple français à 90,7% de "oui". Organisé par le général de Gaulle, le scrutin plébiscite largement la politique menée en Algérie. Le chef de l'Etat déclare à l'annonce des résultats : "Le référendum règle le problème algérien".
22 août 1962
² L'attentat du Petit-Clamart contre De Gaulle 
Le cortège présidentiel qui vient de quitter l'Elysée pour se rendre à Colombey-les-deux-églises, est pris à partie par trois hommes armés de pistolets-mitrailleurs, alors qu'il traverse le Petit Clamart. Cet attentat est l'oeuvre de l'OAS (Organisation de l'Armée Secrète), qui s'oppose à l'indépendance de l'Algérie. Le général de Gaulle qui en réchappe, profitera de l'émotion causée par l'attentat pour proposer l'élection du président de la République au suffrage universel.
24 décembre1994
² Le GIA détourne un Paris-Alger
Quatre algériens membres du Groupe Islamique Armée (GIA) s'emparent de l'Airbus A-300 d'Air France, assurant la liaison Alger - Paris, sur l'aéroport Houari Boumediène d'Alger. Sur les 240 passagers, trois seront exécutés par le commando entre le 24 et le 25 décembre. Le 26, l'avion décollera vers l'aéroport de Marseille - Marignane où les terroristes seront tués par les gendarmes du GIGN. La compagnie Air France suspendra ses vols vers l'Algérie.


Independence

Algerian independence movements led to the liberation war of 1954, and on July 5, 1962, Algeria was proclaimed independent.

Internal Politics

On the 5th of July 1962 Algeria was proclaimed independent and on the 25th of September 1962 the first constituent assembly was elected and the first Government of Algeria was formed on 29th September 1962. After the adoption in May 1963 of the first Algerian constitution, Ahmed Ben Bella was elected in September 1963 first President of Algeria. In June 1965, Houari Boumediene was the Chairman of the new created Council of Revolution. In November 1976 was adopted the second constitution of Algeria and Houari Boumediene was elected President of The Republic in December 1976.After the death of Boumediene in December 1978, Chadli Bedjedid was elected in 1979 to the Presidency of The Republic and reelected in 1983 and 1988. After street demonstrations in October 1988, a new constitution was adopted in February 1989 which opened the era of multiparty system. Following the cancellation of legislative elections in December 1991, President Chadli Bendjedid resigned, and the High Council of State was created under the Presidency of Mohamed Boudiaf. After the assassination of the latter in June 1992, Ali Kafi headed the High Council Of State till the end of its mandate in 1994.Then Liamine Zeroual was nominated President of State and then elected President of the Republic in November 1995. In 1996 the fourth Algerian constitution was adopted by referendum and in 1997 first pluralist elections were held. In September 1998, President Liamine Zeroual announced anticipated Presidential elections held in April 1999 with the victory of President Abdelaziz Bouteflika .In September 1999, the law on civil harmony was adopted by referendum .In April 2004, President Abdelaziz Bouteflika was reelected for a second mandate and in September 2005 the Charter on Peace and National Reconciliation was adopted by referendum .

President Abdelaziz BOUTEFLIKA

Quick Facts

Official Name

People's Democratic Republic of Algeria

Capital

Algiers

Location

Located in North Africa, Algeria is bordered by the Mediterranean Sea in the north, Morocco, Western Sahara and Mauritania in the west, Mali and Niger the south, and Libya and Tunisia the east.

Population

33.2 million (January 2006)

Religions

Islam is the religion of the State.

Languages

Arabic is the national and official language. Tamazight is also a national language

National Holiday

Anniversary of the Revolution-November 1st (1954).

Independence

July 5, 1962

Head of State

The President is elected for a five year term by direct, secret and universal suffrage.

Head of Government

The head of the government presents members of the Government to the President of the Republic who appoints them.
Council of Ministers is Chaired by the President of the Republic.
Council of Government is chaired by the Head of Government.

Parliament

Bicameral:
The Council of the Nation
The National People’s Assembly

Legal System

Republic

Currency

Algerian Dinar (AD)=one hundred centimes.

Natural resources

Petroleum - natural gas – iron – phosphates – uranium – lead –zinc – gold…

Agricultural Products

Wheat, barley, oats, grapes, olives, citrus, fruits, sheep, cattle…


Got siradj.page.tl

Advertisement
 
 
alert script

 

users online
 

منتدى أنور في إنتظاركم للإنضمام


 
 
Today, there have been 21100 visitors (49406 hits) on this page!
=> Do you also want a homepage for free? Then click here! <=
ABDENOUR : جميع الحقوق محفوظة لموقع